Les Réplicateurs sont au départ présents sous la forme de robots ressemblant à des crabes mécaniques. Ces crabes sont construits uniquement à partir de blocs élémentaires dont les dimensions sont de l'ordre du centimètre. Ils tirent leur nom du fait qu'ils se nourrissent de tout ce qu'ils trouvent pour se répliquer. Cela fait qu'ils sont capables de se reproduire très rapidement.

Les Réplicateurs ont été créés par une androïde nommée Reese pour qu'ils lui servent de jouets. Mais elle en a rapidement perdu le contrôle. Leur force provient de leur capacité hors du commun à apprendre des technologies avancées, et ainsi à résister aux armes des espèces qui cherchent à les détruire, comme c'est notamment le cas des Asgard. Les armes évoluées à énergie n'ont aucun effet sur les Réplicateurs, alors que les armes primitives à projectiles peuvent casser les liaisons entre les différents blocs de base qui les constituent. En revanche, certains Réplicateurs, ceux à base du matériau présent dans la structure des vaisseaux Asgard, peuvent se reconstruire tout seuls une fois détruits par des armes à projectiles.

Lorsque SG-1 a découvert l'androïde Reese, ils l'ont ramenée sur Terre et ils ont essayé de l'étudier en la réactivant, mais ses jouets ont failli envahir la Terre. La seule solution a été de la désactiver. Le SGC l'a ensuite donnée aux Asgard. Ceux-ci, en tentant d'emprisonner les Réplicateurs de toute leur galaxie dans une bulle temporelle sur une de leurs planètes, ont été dépassés par les événements. Grâce à leur capacité phénoménale à absorber les autres technologies, les Réplicateurs ont assimilé la technologie de leur mère, Reese, et ils ont créé un nouveau Réplicateur utilisant des composants de taille minuscule et ayant une apparence humaine. Ils ont pu ainsi modifier le modificateur de temps pour l'accélérer au lieu de le ralentir. Composés de nano-blocs bien plus petits et évolués que ceux des Réplicateurs normaux, ils ont des capacités de régénération hors du commun et ils peuvent établir une interface entre leur esprit et celui d'un prisonnier en plongeant leur main dans la tête de ce dernier. Les armes à projectiles n'ont aucun effet sur cette nouvelle espèce de Réplicateurs humanoïdes. SG-1 a ensuite réussi à inverser à nouveau la technologie de dilatation du temps des Asgard et les Réplicateurs furent cette fois bel et bien piégés pendant plusieurs mois.

Les Réplicateurs ont été maintenus prisonniers dans une « bulle temporelle », bulle dont l'androïde Numéro 5 a réussi à se libérer alors que les siens étaient sur le point d'être engloutis par un trou noir créé par les Asgard pour s'en débarrasser définitivement. Jack O'Neill, grâce aux connaissances des Anciens, a pu élaborer une arme appelée disrupteur pour les combattre, arme qui fait désormais partie intégrante de l'arsenal Asgard. Un petit groupe de Réplicateurs, sous le commandement de l'androïde Numéro 5 et de RépliCarter (Réplicateur humanoïde qui possède l'apparence et la mémoire de Samantha Carter et qui a été conçu par Numéro 5) disparurent pendant un moment, le temps de se répliquer dans une autre galaxie. Puis ils décidèrent d'aller dans la Voie Lactée où RépliCarter prit le commandement en détruisant Numéro 5 et en s'immunisant du rayon disrupteur grâce à la naïveté des Terriens. Plus tard, les Réplicateurs lancèrent une grande offensive dans la Voie Lactée en attaquant aussi bien les Goa'uld que les Terriens. Mais ils furent finalement totalement vaincus grâce à une arme des Anciens se trouvant sur Dakara et grâce au virus informatique (inventé par le Goa'uld Nerus sous les ordres de Baal) permettant d'ouvrir toutes les portes des étoiles de la galaxie en même temps.