Terriens

De7V1swU8AARfZr

Anciennement X-302, le chasseur stellaire F-302 est le seul chasseur de l’Air Force capable de vol spatiaux et atmosphériques. Équipant les croiseurs terriens comme le BC-303 et le BC-304, ils sont un atout dans la lutte contre les ennemis de la Terre.

ecusson pilote f 302  L'insigne du F302 comporte 7 étoiles, qui réprésentent les victimes du crash de la fusée de Columbia en 2003.


Dimensions

Poids : 30 000 kg
Longueur : 7.83 m
Hauteur : 3.28 m
Envergure (courbe) : 14.48 m
Équipage : 1 Pilote et 1 Copilote

 

c16a0b6ad309c6db7839de3591e0f4dc

Le F-302 présente des ailes inclinées vers le bas, assurant une bonne portance lors des vols atmosphériques. Inspirée du planeur Goa’uld, la forme de ces ailes permet également une bonne pénétration dans l’air, pour un meilleur aérodynamisme et ainsi une plus haute vitesse. L’aérodynamisme de l’appareil tient aussi de ses deux ailerons directionnels, au sommet du chasseur, assurant sa stabilité dans l’air. Sa masse de 30 000 kg permet également un meilleur équilibre dans l’air, faisant du F-302 un bon compromis entre la puissance et la vitesse, ainsi que la maniabilité.

Le cockpit, conçu pour offrir le moins de prises possibles, pour assurer le plus de fluidité possible, ainsi que toute la coque du vaisseau, assurent une supériorité dans les combats aériens : le F-302, bien que moins rapide qu’un planeur Goa’uld, est plus stable dans l’air, plus résistant et plus maniable lorsque ses réacteurs ne sont pas poussés au maximum de leurs capacités. Même si le planeur de la mort est beaucoup plus rapide, il tient moins lors de violentes bourrasques de vent, ou dans les courants ascendants. Un F-302 ne subira qu’à peine les contraintes de l’environnement, du fait de son poids et de sa conception.

Néanmoins, s’il présente des similitudes avec la forme des vaisseaux Goa’uld, le F-302 est un appareil de construction entièrement terrienne : contrairement à son prédécesseur, le X-301, aucun de ces systèmes n’a été récupéré sur un planeur.


Cockpit

Comme dans le X-301, l'occupant du cockpit avant est chargé du pilotage et des systèmes de commande, et celui du cockpit arrière de tous les autres systèmes, les amortisseurs, la radio, la navigation et l'ordinateur de visée. La différence principale avec le X-301 est qu'à l'éjection tout le cockpit est séparé du fuselage, des parachutes s'ouvrant pour aider à la descente. Dans le X-301, seul le siège du pilote était éjecté, et l'équipage disposait de parachutes individuels.


Éjection

Deux leviers sont placés au-dessus du siège du pilote. Il faut les tirer en même temps pour le cockpit soit éjecté du fuselage du F-302. Trois immenses parachutes se déploient pour aider le cockpit à gagner la Terre. Quand la capsule entre dans l'atmosphère, sa progression est surveillée par un relais satellite, et transmise à la salle de commande du SGC.

Surveillance du système

Le pilote du F-302 vérifie que le vaisseau est opérationnel sur son écran de surveillance. La navigation, les commandes d'oxygène, la pression et la température, les amortisseurs d'inertie et les moteurs sont contrôlés avant le départ. Des centaines de mécanisme de sécurité sont prévus pour compenser tout problème, y compris touchant le générateur à hyperpropulsion, les mécanismes d'éjection et le parachute du cockpit.

Amortisseurs d'inertie

Quand le vaisseau atteint des vitesses élevées dans l'espace ou entre dans l'hyperespace, il est nécessaire de compenser les forces G générées. Les amortisseurs d'inertie ont été copiés sur les systèmes similaires du planeur de la mort goa'uld. Ils modifient la gravité à bord du vaisseau afin de protéger l'équipage des milliers de forces G créées par les accélérations et les décélérations importantes.


Armement

L'ogive nucléaire spécialement conçue pour le F-302 est une version améliorée du Falcon AIM-26, le seul missile nucléaire guidé utilisé par l'Air Force. Cette arme mesure 2.14 m de long et son diamètre est de 0.28 m. Elle a une portée de plus de 16 km et peut voler à Mach 2. Le nouveau Falcon possède un système de propulsion plus maniable. Grâce à la commande à réaction, la direction des gaz d'échappement peut être modifiée pour aider à guider la missile. Comme le Falcon AIM-26s, le 120s du F-302 peut exploser à l'impact ou à courte distance, détruisant ainsi sa cible.

En plus de ces missiles nucléaires tactiques, utilisés contre les vaisseaux de grande envergure, les F-302 dispose de deux canons mitrailleurs de calibre 30mm : ces armes sont utilisées contre les petits vaisseaux comme les planeurs Goa’uld ou les chasseurs Wraith.

Dernièrement, les chasseurs F-302 ont été dotés de petits canons à énergie, tirant des salves d’énergie, moins larges que les tirs des planeurs mais beaucoup plus destructeurs. Ces petits canons, d’inspiration Asgard, permettent la supériorité des chasseurs F-302 sur les planeurs Goa’uld, devenant ainsi un moyen efficace de défense et de lutte pour la Terre.


Le F-302 n’est pas équipé de bouclier. En effet, ce chasseur est trop petit pour pouvoir en être doté. Sa maniabilité et sa petite taille sont là pour palier ce problème mineur, et l’adresse des pilotes permet généralement d’éviter les tirs ennemis.

Moteurs

Le F-302 possède en tout trois moteurs : un réacteur conventionnel, un moteur à propulsion modifié pour haute altitude et enfin une fusée booster.


Le réacteur conventionnel est utilisé pour le vol atmosphérique normal, à basse altitude : c’est un réacteur banal, équipant les avions de chasse normaux. Il permet d’atteindre environ Mach 4, et n’assure en rien une quelconque supériorité ni nouveauté. Ce réacteur est l’un des seuls équipements normaux dont est doté le chasseur.

Le second moteur, un moteur à propulsion modifié pour haute altitude, est comme son nom l’indique le réacteur permettant les vols en haute atmosphère. Ce moteur, lorsque le vaisseau est en basse altitude, complète le premier, assurant ainsi une stabilité parfaite à l’appareil. En haute atmosphère, le premier réacteur est poussé au maximum de ses capacités afin de compléter le second, toujours dans ce souci d’équilibre et de stabilité.


Le troisième des réacteurs est la fusée booster. Celle-ci, reconnaissable au fait qu’elle est beaucoup plus grosse que les deux premiers, permet au chasseur une poussée permettant le passage à travers l’atmosphère, afin d’entrer dans l’espace. Placée au centre des deux autres moteurs, sa poussée est considérable, et compensée par les générateurs inertiels équipant l’appareil. Cette fusée, utilisée généralement pour passer l’atmosphère d’une planète et ainsi pénétrer dans le vide spatial, peut aussi être utilisée afin de donner une accélération supplémentaire à l’engin et donc s’échapper d’une situation dangereuse. Lorsque les trois moteurs sont poussés au maximum de leurs capacités, le chasseur devient instable, et donc beaucoup moins maniable, du fait de l’accélération subie. Seuls les pilotes les plus expérimentés sont capables de maîtriser l’engin dans ces conditions.


Générateur à hyperpropulsion

Le F-302 peut être équipé d’un générateur à hyperpropulsion. Ceci fait du F-302 le premier vaisseau spatial construit par les Terriens qui permette les voyages interstellaires.

Le générateur qui propulse le F-302 dans l'hyperespace fonctionne au naquadria. Le naquadria a permis de mettre au point un générateur assez petit pour convenir à un vaisseau de cette taille. Cette variante du naquadah est indispensable au fonctionnement de l'appareil, car elle génère d'importantes quantités d'énergie. Cependant, ce minerai très instable peut exploser inopinément. Son instabilité augmente de façon exponentielle lorsqu'on accroît la quantité d'énergie extraite. Le SGC a appris des Kelowniens, la race de Jonas Quinn, la méthode permettant de transformer le naquadah en naquadria.

Pour entrer dans l'hyperespace, il faut saisir sept coordonnées dans le système informatique du vaisseau, comme pour la porte des étoiles. Quand les coordonnées d'une fenêtre d'hyperespace sont saisies dans l'ordinateur, le F-302 se verrouille dessus et le générateur alimente les moteurs pour propulser le vaisseau vers sa destination. Si la fenêtre est instable, une erreur 605-3 s'affiche et le dispositif de sécurité annule la tentative d'entrée dans hyperespace.

 

Le Prométhée ou BC-303 (désigné X-303 pendant la phase de développement) a été entièrement conçu par l'homme à partir de technologies extraterrestres, notamment celles des Goa'uld et des Asgard. Il est un peu plus petit qu'un vaisseau de guerre Asgard et il est capable d'entrer en hyperespace. Le Prométhée fut construit dans une base souterraine secrète de l'US Air force.

promethée

Spécifications Techniques

Longueur : 485 m
Largeur : 80 m
Hauteur : 65 m
Poids : 1.5 millions de kg
Vitesse : 180 000 km/s
Défenses : Bouclier Asgard
Armement : CIWS Phalanx, Rail guns, missiles
Vaisseaux transportés : Huit F-302
Statut : Détruit en mission (dans l'épisode 09.15)


Le BC-303, nom de code Prométhée, est le troisième d'une série de vaisseaux spatiaux intégrant les technologies humaines et aliens. Les vaisseaux précédents de SGC, le X-301 et le X-302, avaient été conçus sur la base des technologies goa'uld et prévus seulement pour les combats aériens.
A bord du Prométhée, on trouve un laboratoire médical de pointe, capable de traiter toutes les urgences, un laboratoire de sciences, et des locaux spéciaux pour entreposer et conserver les artéfacts archéologiques recueillis lors des missions. Ce vaisseau, classé hautement secret, a été construit en deux ans dans la Zone 51.

 


Commande par cristaux

De nombreux systèmes-clés du Prométhée utilisent la technologie des cristaux au lieu du système traditionnel par câbles et puces électroniques. Reposant sur un concept goa'uld, les cristaux servent de circuits maîtres dans le vaisseau, reliant l'ordinateur central à ces systèmes aliens. Les cristaux sont branchés à des panneaux dans la salle des machines. S'ils sont endommagés ou retirés, le système qu'ils commandent devient inopérant. La conception de la passerelle, en revanche, reprend le modèle classique d’autres vaisseaux de l’USAF.

Moteurs sub-luminiques

Ils servent au décollage, à l'atterrissage et au voyage spatial sur de courtes distances. Ils permettent au Prométhée d'accélérer jusqu'à plus de la moitié de la vitesse de la lumière et de se mettre en orbite en moins de 30 secondes. Les amortisseurs d'inertie et la pesanteur artificielle limitent les effets de l'accélération.

 


Moteurs à hyperpropulsion

Le moteur à hyperpropulsion est un système extrêmement puissant permettant de générer les énormes quantités d'énergie nécessaires pour ouvrir une « fenêtre » spatiale et propulser le Prométhée à travers. De l'autre côté, dans une dimension parallèle appelée « hyperespace », le vaisseau voyage à une vitesse supérieure à celle de la lumière, avalant des distances interstellaires en quelques minutes. Il faut un générateur très puissant pour alimenter l'hyperpropulsion. Le Prométhée dispose d'un réacteur à naquadriah, couplé à un système de refroidissement pour l'empêcher de surchauffer.

Source de carburant

Le naquadriah, variante radioactive instable du naquadah, découvert sur la planète Kelowna. Le SGC s'en est procuré plusieurs centaines de kilos afin de développer une technologie hyperspatiale.

37cd4b7421571b85 big 


Matériau de construction

Le prométhée a été construit avec un alliage de trinium, découvert pour la première fois sur PXY-887. Sous sa forme de minerai brut, le trinium est très friable mais une fois forgé il est cent fois plus dur et plus léger que l'acier. Le SGC a installé une mine secrète sur une autre planète afin d'obtenir assez de trinium pour alimenter son programme de vaisseaux stellaires.

Armement

Le vaisseau est conçu pour transporter huit planeurs F-302. Chacun dispose de deux missiles aériens AIM-120A qui peuvent être tirés par la baie de décollage quand ils sont en vol. La technologie de détection et d'armement avancée du vaisseau permet de localiser et de détruire des vaisseaux et des armes à longue distance. Pour le remercier d'avoir sauvé Hala, sa planète natale, des réplicateurs (dans l’épisode 06.11), Thor a fourni au SGC des boucliers asgard très puissants et des armes de haute technologie pour le Prométhée.

 
 

Les DSC-304 succédèrent au Prométhée, ils constituent la seconde génération de vaisseaux de guerre terriens. Contrairement à celui-ci, ils ont été conçus et construits de manière à intégrer des technologies extraterrestres. Ils bénéficient, de plus, d'améliorations relatives à la technologie terrienne par rapport à leur prédécesseur.

Ils sont issus du croisement des technologies terriennes et asgard. En effet, nos alliés de la galaxie d’Ida y ont ajouté leur hyperpropulsion intergalactique, un dispositif de téléportation et un bouclier asgard. Ces trois technologies de pointe sont contrôlées par un Asgard délégué à bord. Leur coque est construite en trinium. Ils mesurent 630 m de longueur pour 340 m de largeur et 90 m de hauteur. Il pèse 4.25 millions de tonnes et peut aller jusqu’à 180 000 km/s grâce à ses moteurs subluminiques.

Ces vaisseaux disposent d’un armement de pointe : ogives Mark III et VIII tirés depuis des silos situés à l’avant et un grand nombre de rail guns et de missiles. Ils peuvent également embarquer seize F-302 embarqués dans leurs baies. Toutefois, la plupart du temps, seulement huit chasseurs de ce type sont embarqués, la seconde baie pouvant accueillir du matériel à transporter.

Les DSC-304 ont un profil sensiblement différent de leur grand frère, le Prométhée. La proue s’est affinée et la grande tour de poupe a disparu. En revanche, les deux baies d’embarquement ont gagné en surface.


Quatre DSC-304 ont vu le jour :

- Le premier vaisseau de la classe fut le Dédale, mis en service au début de la saison 2 de Stargate Atlantis, lors de l'épisode "Sous le feu de L'ennemi". Il est commandé par le Colonel Steven Caldwell assisté par un technicien Asgard nommé Hermiod présent pour faciliter l'utilisation des technologies Asgard dont l'hyperpropulsion intergalactique.

- L'Odyssée effectua sa première mission, avant sa mise en service officielle dans la saison 9 de stargate SG-1, lors de l'épisode "Hors limites". Le premier commandant du vaisseau est le Colonel Paul Emerson qui fut remplacé par le Colonel Davidson.

- Le Korolev fut construit en suivant, et donné à la Russie par les États-Unis en contrepartie de la continuité de la location de la porte des étoiles (celle-ci étant techniquement propriété des Russes). Il effectua sa première mission lors de l'Épisode "La première vague", dernier épisode de la saison 9 de stargate SG1, sous le commandement du Colonel Chekov. Il participa aux côtés de L'Odyssée et d'une flotte coalisée de la Nation Jaffa, des Asgard, de la Tok'ra et de l'Alliance Luxienne, à la tentative de destruction de la flotte Ori arrivés par la superporte. Malheureusement, deux tirs simultanés de ces derniers détruisirent le vaisseau, tuant la majorité de son équipage n'ayant pu s'échapper.

- Le dernier vaisseau connu à ce jour est l'Apollo, commandé par le Colonel Abraham Ellis, qui effectua une frappe préventive contre la planète Asuras dans le but de détruire une flotte de combat en construction, en utilisant une nouvelle plate-forme d'arme appelé Horizon.

20b869cca092a614 big


Informations supplémentaires

Armement : Les DSC-304 ou BC-304, sont équipés de rail guns et de missiles. Les rail guns sont des canons électromagnétiques, tirant des obus à l'aide de la force électromagnétique, au lieu de la poudre habituellement utilisée dans les canons conventionnels. Les vaisseaux sont équipés de dizaines de ces armes, certains canons de gros calibre étant utilisés contre les croiseurs ou vaisseaux lourds ennemis, et d'autres étant employés comme armes d'autodéfense. Ces armes sont relativement efficaces contre les chasseurs et vaisseaux légers, mais ont relativement peu d'impact sur les vaisseaux lourds, en particulier lorsque ceux-ci sont équipés d'un bouclier.
Les missiles embarqués consistent essentiellement en 16 missiles nucléaires lourds logés dans les silos de lancement vertical à l'avant du vaisseau. Ils sont capables d'emporter des têtes nucléaires tactiques Mark III ou renforcées au naquadah Mark VIII. Les DSC-304 disposent également de missiles intercepteurs, utilisés par le Dédale contre un vaisseau éclaireur Wraith et par l'Apollo contre un satellite Asuran.

 


L'Apollo est équipé d'une baie de lancement permettant le largage de plate-forme Horizon, on ignore si les autres 304 possèdent aussi une baie de ce type. La plate-forme Horizon comprend un système de pénétration atmosphérique et six ogives nucléaires de type Mark IX ainsi que quatre leurres.


L'Odyssée fut équipé durant l'épisode 10.20 "Unending" de Stargate SG-1 d'armes à énergie Asgard.

Défenses : Les vaisseaux sont équipés d'un bouclier Asgard très résistant, de modèle plus récent que celui qui équipait le Prométhée. Il a résisté à des tirs de vaisseaux Ori, à des tirs de ruches wraith et à des tirs de vaisseau Ha’tak goa'uld. Cependant, des impacts suffisamment puissants vident son alimentation après un certain temps, et avant cela, génèrent des surtensions dans les circuits du vaisseau qui peuvent provoquer des dommages. Lorsque le bouclier est inactif, les BC-304 sont protégés par une coque en trinium relativement résistante.

Capacités et équipement : Les BC-304 disposent de deux baies latérales permettant de mettre en œuvre et de transporter 16 F-302. Elles peuvent également accueillir d'autres vaisseaux tels que les Jumper. Les vaisseaux sont équipés de senseurs asgard, d'un système de communications sub-spatiales permettant des transmissions immédiates à travers l'espace, et d'une boite noire contenant une balise émettant à travers le sub-espace lors de son activation.

Transport : Les vaisseaux sont équipés de la technologie de téléportation Asgard, permettant de transporter des personnes ou du matériel de la surface d'une planète à l'intérieur du vaisseau (et inversement), et ce, depuis n'importe quelle orbite, à condition que les objets à téléporter soient à porté des senseurs. Ils sont également équipés, à l'instar du Prométhée, d'anneaux de transport.