Goa'uld

Le Tel'tak est un vaisseau de transport goa'uld pour moyennes et longues distances, capable de voyages Hyperspatiaux. Comptant parmi les éléments essentiels des flottes goa'uld, il sert à transporter du personnel ou du fret à travers les réseaux planétaires goa'uld. Bien qu'ils ne disposent pas d'armement, ces vaisseaux sont très pratiques, surtout grâce aux anneaux de transport dont ils sont équipés.

Dimensions

Hauteur : 7.12 m
Longueur : 15 m
Envergure : 10 m
Masse : 72 000 kg


Rôle et concept

Bien que le rôle principal du Tel'tak soit d'acheminer du fret, il est aussi utile pour transporter des troupes, et pour les missions secrètes, grâce à sa nature discrète et polyvalente. Le Tel'tak est divisé en deux sections : la zone de pilotage et la soute à marchandise, séparées par une cloison. Le poste de pilotage contient les commandes de vol, de navigation et du système d'anneaux de transport, le siège du pilote et du copilote, et le sas d'entrée. La soute contient les anneaux de transport et les capsules de survie. Pour la verrouiller, il faut qu'un membre d'équipage saisisse la combinaison correcte de cinq ou six symboles sur le clavier situé sur la paroi du cockpit, près des portes.


Les capsules de survie

Au cas où un vaisseau tel'tak serait attaqué par un ennemi ou deviendrait incontrôlable, l'équipage peut se mettre hors de danger en empruntant les capsules de survie. Les capsules, stockées dans la soute, ont la taille d'un cercueil ou d'un petit sarcophage. En cas de nécessité, les membres de l'équipage peuvent entrer dans la capsule et la verrouiller de l'intérieur. Puis la capsule est éjectée du Tel'tak à grande vitesse, selon une trajectoire prédéfinie. Les capsules disposent d'amortisseurs d'inertie et d'un système environnemental rudimentaire qui assurent la survie du passager dans des conditions de confort relatif. Généralement, un Tel'tak comporte quatre capsules.

Autodestruction

Le Tel'tak n'est pas armé, mais il contient quand même un mécanisme d'autodestruction manuel, qui peut être activé par la console de navigation. Pendant le compte à rebours, des symboles lumineux, sur la console, indiquent le temps restant. Une fois que le compte a rebours d'autodestruction a commencé, il est possible de l'arrêter en introduisant trois petits cristaux goa'uld dans la console.


Concept de la coque

Le Tel'tak peut voler dans le vide spatial ou dans l'atmosphère. Quand il atterrit, une partie de la coque se rétracte. Peu après le décollage, deux petites ailes sortent des bords de la coque. Ces ailes sont incurvées, ressemblant beaucoup à celles des planeurs de la mort.

 


Capacités du Tel'tak

• Voyage supraluminique : Le Tel'tak peut générer une fenêtre d'hyperespace. On ignore sa vitesse maximale, mais elle est probablement proche de celle du vaisseau-mère de classe Ha'tak.

• Bouclier d'invisibilité : Il est possible d'équiper le Tel'tak de la technologie furtive goa'uld, ce qui permet au vaisseau de se rendre invisible.

• Générateur de bouclier : Le Tel'tak peut recevoir un bouclier de défense puissant pour arrêter plusieurs tirs directs de canons à énergie, de planeur de la mort ou de vaisseau-mère.

• Maniabilité : Le Tel'tak est maniable, particulièrement quand il ne transporte pas de fret. Dans les mains d'un pilote, il est capable d'échapper au tir d'un planeur de la mort.

• Armement : Le Tel'tak ne dispose d'aucune arme.

• Anneaux de transport : Le dispositif d'anneaux de transport est un équipement standard du Tel'tak. Dans certains cas, quand il vole dans l'espace, il peut téléporter à bord des objets à l'extérieure du vaisseau et directement en dessous.

 



Console de commande

La console principale de navigation et de commande environnementale est placée sur la passerelle, derrière le cockpit, couverte par un capuchon métallique. Il s'agit du centre nerveux du vaisseau, qui commande les moteurs, les boucliers, l'environnement et, sur les modèles les plus avancés, le bouclier d'invisibilité. Dans le cockpit, la console de pilotage contient un globe rouge brillant. Pour régler l'accélération ou l'axe de direction, le pilote déplace manuellement le globe. Une seule personne peut piloter un Tel'tak, même si un copilote est généralement prévu pour les missions de longue durée. Les amortisseurs d'inertie permettent à l'équipage et aux passagers de rester assez stables pendant les manoeuvres.

Ce vaisseau est une version ancienne du planeur de la mort actuel. Il a été caché par Bra'tac dans une forêt de Chulak. Difficile à manoeuvrer, l'appareil n'a jamais été produit à grande échelle. Il a été conçut pour que ses dimensions et sa forme permettent de le faire voler aisément à travers une porte des étoile.

 


Spécifications techniques

Hauteur : 6.50 m
Longueur : 4 m
Envergure : 6.50 m
Aspect : De concept sphérique, sa taille et ses dimensions lui permettent de passer directement à travers le vortex de la porte des étoiles. L'engin était aérodynamique, mais son tableau de bord peu performant le rendait difficile à manoeuvrer.

5394c1b8


Vue d'ensemble

Ce prototype est une version moins sophistiquée du planeur de la mort goa'uld actuel. Resté caché dans le sous-bois épais d'une forêt de Chulak pendant plus de cent ans, avant d'être utilisé par Teal'c et le général Hammond pour attaquer les Jaffa de la planète d'Hathor. Les défauts de conception du vaisseau ont obligé les Goa'uld à le modifier avant de pouvoir s'en servir efficacement lors des combats. Seul un Jaffa bien entraîné est capable de le manoeuvrer. Les commandes sont placées sur une console plate du tableau de bord, qui s'est révélée difficile à utiliser par les pilotes jaffa novices.

Le cockpit du pilote

Le pilote est à l'avant de l'appareil. Son tableau de bord lui permet de le contrôler. Il dispose d'un radar similaire à celui de l'artilleur, et d'un écran de vol. La verrière est composée d'un alliage spécial de trinium et d'un matériau transparent inconnu, particulièrement résistant, qui protège efficacement l'équipage des tirs ennemis et des débris volants.

Le cockpit de l'artilleur

Placé à l'arrière du vaisseau, l'artilleur commande les deux canons à plasma de l'appareil grâce à un panneau de contrôle. Il dispose aussi d'un système radar détectant les cibles et se verrouillant dessus. Ce radar existe aussi sur le tableau de bord du pilote. L'artilleur et le pilote peuvent coordonner l'attaque pour rendre plus efficaces les tirs de plasma des deux canons, en évitant le plus possible le feu de l'ennemi.

La source d'énergie

Le vaisseau est alimenté par un réacteur à naquadah situé à l'arrière. Le naquadah est un élément si résistant que le vaisseau fonctionnait plus de cent ans après avoir été construit. Ce réacteur est protégé par un boîtier en trinium massif pour empêcher les missiles ou les rayons d'énergie de faire exploser le naquadah. En cas d'atterrissage en catastrophe, un bouton permet de larguer le réacteur et son boîtier évitant une explosion lors de l'impacte avec le sol.

Atterrissage du planeur

En raison de son concept et de sa forme, ce vaisseau ne comporte pas de roues sur le train d'atterrissage. Quand le pilote veut poser son engin, il réduit rapidement sa vitesse et l'amène en position d'arrêt, planant à quelques mètres au-dessus du sol.

L'armement

Deux canons à plasma amovibles, fixés à l'avant de l'appareil, sont commandés à distance par l'artilleur. Quand le rayon du système de visée radar se verrouille sur une cible, l'artilleur appuie sur deux boutons de sa console pour actionner les deux canons en même temps. Le rayon d'énergie du canon a une portée efficace de 70 m. Quand le vaisseau s'est posé sur une planète, il est possible de détacher les canons de leur support et de les utiliser comme des armes à énergie ordinaires.

deathglider

Ce vaisseau d'attaque goa'uld à deux places peut combattre dans l'espace et dans l'atmosphère d'une planète. Grâce à sa grande maniabilité et à ses deux armes puissantes, ce vaisseau est très bien adapté pour affronter les avion de chasse et les ennemis au sol. Largué par les vaisseaux-mères des goa'uld, c'est leur meilleur atout militaire.

Spécifications techniques

Longueur - 5 m
Hauteur - 4.37 m
Envergure - 12 m
Poids à vide - 4 443 kg
Vitesse maxi - 12 000 km/h
Aspect : Quand il est à bord d'un vaisseau-mère goa'uld, ses ailes sont repliées, libérant de l'espace pour transporter plus d'appareils.

 
planeur de la mort


Dossier technique

Le planeur de la mort, un vaisseau d'attaque très efficace et polyvalent, se déplace aisément dans le vide spatial ou dans l'atmosphère d'une planète, et change facilement de cap pour répondre au tir d'un adversaire. En dépit de son efficacité, le planeur de la mort peut être détruit par le coup direct d'un missile sol-air. Les navires plus gros, comme les vaisseaux-mères goa'uld et le X-302 terrien, disposent aussi d'une puissance de feu suffisante pour détruire un planeur de la mort.

Cockpit

Le planeur de la mort comporte deux cockpits. Chaque pilote peut activer les commandes de vol, les armes de bord, ou envoyer un message air-sol.

Modifications

Depuis que Teal'c s'est joint aux Tau'ri, les planeur de la mort d'Apophis sont équipés d'un dispositif secret de rappel télécommandé qui permet de les faire revenir à leur flotte d'origine. Même si le vaisseau est capturé, le dispositif bipasse les commandes de vol et diffuse un message menaçant, enregistré par Apophis.


Armement

Le planeur de la mort est équipé de deux canons goa'uld à énergie qui sont deux fois plus grands que les longs-bâtons jaffa standard. Quand un canon est activé, sa tête se partage en quatre, et projette un rayon de plasma. L'arme est alimentée par du naquadah liquide. On peut viser manuellement, ou en se servant des ordinateur de bord.

Dynamique de vol

La technologie de propultion du planeur est similaire à celle des autres vaisseaux goa'uld. Près des planètes, il utilise des générateurs antigrav et des amortisseurs d'inertie spéciaux pour permettre au vaisseau d'accélérer et de changer de direction plus rapidement. Il ne peut générer sa propre fenêtre hyperspatiale, et doit compter sur les vaisseaux-mères pour les longs voyages.

Capacités de défense

Le planeur de la mort bénéficie d'une maniabilité et d'une vélocité maximales. En revanche, il n'a pas de boucliers, et son blindage est minimal. Il peut être endommagé par des tirs de longs-bâtons jaffa ou des missiles sol-air à tête chercheuse. Quand un planeur de la mort est touché, le pilote peut s'éjecter.

8508 1551798392

Anecdote:  

Dans la première version de l'épisode pilote de stargate SG1, un des planeurs de la mort possède des anneaux de transport qui téléporte apophis et sa court à l'interrieur de celui-ci. Cette incohérence a été changé lors d'une 2eme version, en remplaçant le planeur de la mort aux anneaux par un cargo tel tak.

hatak1

Ce vaisseau mère Goa'uld a plusieurs fonctions: transporteurs de troupes et de planeurs de la mort. Et vaisseau de guerre à longue portée.

SG1 a découvert les vaisseaux hatak avec le conflit avec le grand maitre Ra sur la planète Abydos. On pense que le hatak de Ra avait plus de 10.000 ans. Depuis cette époque les autres grand maitres Goa'uld ont modifié sa conception pour répondre à leurs besoins.

Dimensions:

Hauteur: 315m

Longueur: 700m

Diamètre: 650

Téléporteurs: 15 anneaux de transfert

hatak

 

Spacestationgoauld

 

Les Grands Maîtres Goa'uld complotent constamment les uns contre les autres pour prendre le pouvoir. Quand ils sont attaqués par un ennemi inconnu, ils se réunissent dans une station spatiale spécialement conçue, dans le système neutre d'Hassara.

Dimensions

Hauteur : 600 m
Longueur : 950 m
Masse : 8 millions de tonnes
Carburant : Naquadah liquide
Equipage : 500 personnes

 

station spatiale

La station spatiale est de conception unique. Représentant le seul effort commun des grands maîtres, elle a été construite dans un système neutre pour abriter les réunions au sommet. La sécurité à son bord est très contrôlée afin d'assurer la sécurité des participants.


Défenses

La station possède cinq boucliers de défense sophistiqués. On peut protéger individuellement la proue, la poupe, le côté bâbord ou le côté tribord, ou la totalité de la station. Les boucliers peuvent résister à des attaques très violentes, en permettant aux canons de bord de tirer dans la direction non protégée. Tous les boucliers peuvent être activés à partir de la passerelle, ou de quatre autres postes à bord de la station. Les codes des boucliers peuvent être annulés uniquement par le capitaine de la station.

Système d'Hassara

La station se trouve dans une zone neutre, le système d'Hassara. Les chefs goa'uld peuvent s'y réunir sans craindre les ennemis, car les soldats ne sont pas admis à bord : en outre, aucun grand maître n'est autorisé à s'y rendre avec plus d'un assistant personnel, ou lo'tar.

Le réservoir à symbiotes

Lorsqu'une réunion au sommet approche de la fin, chaque soir, les anneaux de transport font parvenir dans la salle de conférence un réservoir contenant des symbiotes vivants dans un liquide de conservation.


Lors d'une cérémonie terrifiante, chaque grand maître sort une créature du réservoir. Puis, après lui avoir arraché la tête, il la dévore sauvagement.

Les quartiers

A bord de la station, les grands maîtres disposent de suites luxueuses. Elles sont décorées et meublées selon les goûts de chaque délégué : fauteuils confortables, tentures, plantes, lits et canapés. Le serviteur du grand maître loge dans une pièce spartiate, une annexe de la suite. Quand il sert son maître ou sa maîtresse, le serviteur est debout derrière lui, à sa droite, prêt à obéir à ses ordres.

Les hangars

Les vaisseaux cargos goa'uld se posent dans un des 20 hangars spéciaux de la station spatiale. Les détecteurs de la station repèrent toute perturbation atmosphérique autour du vaisseau. Si un vaisseau cargo ou une nacelle de sauvetage quitte son hangar, les ordinateurs de la station enregistrent le mouvement et déclenchent l'alarme pour avertir l'équipage goa'uld.

La salle de conférence

La salle comporte huit sièges, placés en cercle pour symboliser l'égalité, et afin qu'aucun grand maître ne se sente placé dans une position d'infériorité. Un serviteur est posté à l'entrée de la salle, et annonce l'arrivée de chaque grand maître.


Lorsqu'un scrutin est en cours, les grands maîtres votent à tour de rôle, soit par une inclinaison de la tête, soit en levant une main. Une décision ne se prend pas forcément à l'unanimité. L'approbation de la majorité suffit pour qu'une motion soit acceptée par les membres de la rencontre au sommet.

Les armes

La station compte 40 canons à plasma disposés à des endroits stratégiques afin d'assurer sa défense contre une attaque surprise, avant que les boucliers puissent être activés. La proue, la poupe, le côté bâbord et le côté tribord disposent chacun de 10 canons. Le rayon d'un de ces canons peut passer à travers les boucliers activés de la station pour frapper un vaisseau ennemi, à plus de 8 km de portée. Ces armes assurent une protection total de la station.